, par Odile Verdure-Labeille

Ouverture des candidatures Eco-Awards 2016 des ANEDD

Les Assises Nationales Etudiantes du Développement durable (ANEDD) ont 10 ans déjà.
Pour fêter ça*, une nouvelle catégorie de concours a été créée : aux côtés des catégories ENTREPRISES, ETUDIANTS, COLLECTIVITES, il y aura en compétition le 7 avril prochain six candidats pour l’Eco-Award RECHERCHE.

Les Eco-Awards des ANEDD récompensent l’innovation qui va dans le sens du "développement durable?", c’est-à-dire d’un futur désirable et réaliste à la fois. Et ce sont les principaux intéressés, les jeunes, qui votent.
Les ANEDD sont la seule manifestation en France qui donne le droit de vote aux étudiants pour récompenser ce qui peut, selon eux, "répondre aux besoins de leur génération sans compromettre la capacité des générations futures à faire de même", pour reprendre les termes de la définition officielle du concept de développement durable?.
Tous les étudiants de France sont invités à participer au vote électronique, le 7 avril, à partir des éléments qui seront mis en ligne sur le site de la Toulouse Business School et les réseaux sociaux du B3D (l’association étudiante issue de TBS qui a créé les ANEDD), et pour les plus curieux, à partir aussi des présentations en direct qui seront faites par les candidats dans les locaux de TBS, toute la matinée du 7 avril.

Pour les candidats, c’est l’occasion de tester leur innovation auprès d’un public nombreux de personnes qui auront, bientôt, des postes de décideurs. C’est aussi le moyen de participer à la formation de leur jugement sur ces questions complexes des choix à opérer pour équilibrer les trois dimensions du développement durable?.

Prêt à relever le défi ?
Remplissez le formulaire sur le site de TBS : http://www.tbs-education.fr/fr/anedd/concours
Vous serez contacté par l’équipe du B3D pour peaufiner votre candidature avant le 20 mars, date de clôture des inscriptions.

A vos claviers !

*pour fêter ça, il y a bien évidemment plein d’autres choses prévues, on est en France et en plus à Toulouse, dans une école de commerce qui a la chance de disposer d’une belle place publique toute ronde, d’un beau jardin public juste à côté, et en plus, de l’aide d’ECOSTRATEGIE pour coordonner les énergies...